Le « lien familial » entre Taiwan et les États-Unis représente le passé et le futur de Taiwan

Au cours des 40 années qui se sont écoulées depuis l’adoption par le Congrès américain de la « Taiwan Relations Act », les relations entre Taïwan et les Etats-Unis ont dépassé les relations bilatérales ordinaires pour devenir une « relation privilégiée » qui s’apparente à un « lien familial ». Alors que les relations ordinaires entre pays peuvent s'affaiblir ou s’interrompre, la relation entre Taïwan et les Etats-Unis est inscrite dans le droit américain, ce qui confère à cette relation une stabilité exceptionnelle.

Bien que Taïwan soit séparée des États-Unis, la relation entre les deux pays ressemble à celle qu’entretiennent des parents très proches. Sous l’administration Trump, les États-Unis ont promulgué de nouvelles lois favorables à Taïwan, entre autres la « Taiwan Travel Act » et l’« Asia Reassurance Initiative Act (ARIA) ». D'autres lois en faveur de Taïwan, comme la « Taiwan International Participation Act », promu par le républicain Cory Gardner et le démocrate Edward J. Markey, ont également été adoptées. Ces lois suggèrent que Taïwan est pour ainsi dire sous juridiction américaine. En d’autres termes, les Etats-Unis ont déjà la capacité de gouverner Taïwan au niveau national, pays qui se trouve « sous la bouche du tigre ».

Dans le futur, Taïwan devra formuler sa propre loi sur ses relations avec les Etats-Unis afin de refléter sa relation spéciale avec ce pays. Un dialogue direct entre Taïwan et les États-Unis devra avoir lieu afin d’expliquer clairement la position de Taïwan et sa volonté de collaborer.

Avant qu'une telle loi ne soit adoptée, Taïwan peut agir de plusieurs façons. Premièrement, le dollar américain devra devenir l’une des devises de Taïwan et pourra alors être utilisé en même temps que le nouveau dollar taïwanais. Deuxièmement, l'anglais américain devra acquérir le statut de langue officielle de Taïwan et être utilisé et enseigné à tous les niveaux. Troisièmement, chaque municipalité devra envisager de créer des zones économiques spéciales avec un haut niveau d'anglais afin d'inciter les investissements étrangers et d’encourager les ONG internationales à s'installer à Taïwan. Cela facilitera la participation de Taïwan à l’Organisation des Nations Unies en tant qu’entité non gouvernementale.

L’avenir du développement de Taïwan sera inévitablement centré sur la politique et la stratégie des États-Unis. Taïwan a bénéficié des valeurs américaines depuis de nombreuses années et a grandi grâce à la mise en pratique de la démocratie, de la liberté et des droits de l'homme comme fondement de la société. Il est maintenant l’heure pour Taïwan de se rapprocher des États-Unis et de soutenir le libre-échange dans l’ensemble de la zone Indo-Pacifique en partenariat avec le Japon. Taïwan souhaite non seulement intensifier sa participation internationale, mais également collaborer plus étroitement avec le Japon et les États-Unis.

À l'ère du numérique et de l’intelligence artificielle, les frontières nationales sont devenues moins concrètes et plus volatiles que jamais. L’avenir de Taïwan repose sur les épaules d’un géant. Ce géant sera dans les années à venir une nouvelle alliance internationale fondée sur la liberté, la démocratie, les droits de l’homme et dirigée par les États-Unis. Il est vital que Taïwan se joigne à cette vaste force à la fois politique, économique et culturelle qui est en train de prendre forme. Au cours de la prochaine décennie, Taïwan doit parachever son évolution numérique et s’aligner davantage avec la plus grande économie mondiale pour tous les domaines politiques, économiques, culturels et sociaux.

Il est évident que le monde progresse peu à peu vers un système futur basé sur la liberté et la démocratie et caractérisé par une intégration accrue des pouvoirs publics, des monnaies et des forces armées dans le but d’aboutir à une ère de collaboration multipartite et de corégulassions. Les technologies de l'IA, du Big Data et de la blockchain changent la manière dont les gouvernements nationaux gouvernent. Par exemple, les ressortissants taïwanais peuvent utiliser dans certains pays, les portes de dédouanement automatisé sans avoir besoin de visa, ce qui est un signe précurseur de la nouvelle ère qui vient. Ces nouvelles technologies supplanteront de nombreuses professions, notamment peut-être les partis politiques ou les gouvernements traditionnels, ou même les pays. La principale langue dans laquelle se font ces évolutions est l'anglais américain et la devise la plus prometteuse est le dollar américain.

Face à un potentiel déluge, nous devons construire une arche afin de l’affronter.

Les relations privilégiées entre Taïwan et les Etats-Unis sont basées sur la « Taiwan Relation Act », depuis 40 ans, et ces relations sont plus sûres que toute autre concept à Taïwan. À l'avenir, la « Taiwan Relations Act » devra servir de modèle aux autres pays démocratiques pour mettre en place une législation similaire et pouvoir ainsi donner forme à une alliance mondiale des pays démocratiques. Le « lien familial » de Taïwan avec les États-Unis représente le passé et l’avenir de Taïwan.

Yang Sen-hong (楊憲宏), Président de l'Association taïwanaise des Droits de l'Homme.