Alexa
  • Directory of Taiwan

SES : Résultats du premier trimestre 2018

SES : Résultats du premier trimestre 2018

LUXEMBOURG--(BUSINESS WIRE)--avr. 27, 2018--SES S.A. a annoncé de solides résultats financiers au titre du trimestre, clos le 31 mars 2018. Le chiffre d’affaire consolidé et l‘EBITDA sont conformes aux attentes de la compagnie, notamment avec la solide croissance du chiffre d’affaires récurrent de SES Networks.

Ce communiqué de presse contient des éléments multimédias. Voir le communiqué complet ici : https://www.businesswire.com/news/home/20180426007080/fr/

SES: First Quarter 2018 Results (Photo: Business Wire)

Faits marquants financiers

Le chiffre d’affaires publié ressort à 477,6 millions d’euros (T1 2017 : 540,6 millions d’euros), en baisse de 4,9 % à taux de change constants (1) Le chiffre d’affaires récurrent (2) de 474.5 millions d’euros est stable en glissement annuel à taux de change constants (SES Vidéo s’inscrit en repli de 3,6 % et SES Networks en progression de 8,5 %) La marge d’EBITDA s’élève à 63,7 % (T1 2017 : 66,2 %) ; et à 64,8% en excluant 5,0 millions d’euros de provisions liés à la restructuration en cours (T1 2017 : zéro) Le résultat net s’établit à 98,2 millions d’euros (T1 2017 : 128,4 millions d’euros) Les prévisions financières restent inchangées, toute mise à jour sera communiquée avec les résultats du premier semestre 2018, après la revue interne conduite par le nouveau directeur général et le nouveau directeur financier.

1) Retraitement des chiffres comparables à taux de change constants pour neutraliser les effets des variations de taux de change 2) Hors recettes périodiques et ‘Autres revenus’ (présentées séparément) correspondant aux revenus qui ne sont pas directement liés à, ou qui fausseraient les tendances de l’activité récurrente

Steve Collar, Président et Directeur général, déclare : « Nous avons réalisé un solide début d’année 2018 pour le Groupe, avec des résultats trimestriels conformes à nos attentes. Je me réjouis particulièrement de voir se matérialiser, comme anticipé, la croissance du chiffre d’affaires récurrent de la division SES Networks, et ce, grâce à la robuste performance des segments de mobilité aéronautiques et gouvernementaux. SES fournit à plus de 351 millions de foyers leurs contenus vidéo. Aussi le nombre de chaînes distribuées par SES a augmenté de plus de 150 en un an pour quasiment atteindre 7800 chaînes».

« Nous continuons de nous concentrer sur l’exécution, comme démontré par les succès des trois derniers lancements réalisés dans le trimestre et par l’entrée en service de SES-15 en début de T1. Ce satellite est déjà devenu un élément majeur pour le marché aéronautique d’Amérique du Nord, avec notamment le transfert de plus de deux cents appareils vers ce satellite dans les deux semaines suivant sa mise en service ; et également avec l’augmentation substantielle de capacités souscrites par Global Eagle Entertainment pour pouvoir servir ses clients aéronautiques. SES-16/GovSat-1 a atteint sa position et a commencé à servir ses clients gouvernements à travers l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique. Lorsqu’il entrera en service plus tard dans l’année, SES-14 va permettre de continuer l’extension de nos capacités aéronautiques dans les Amériques. Vers la fin du second trimestre, les quatre satellites O3b récemment lancés, vont pouvoir fournir la capacité additionnelle fortement attendue pour notre réseau à faible latence. »

« Nous avons signé d’importants contrats durant le trimestre, avec notamment des renouvellements long-terme sur nos voisinages vidéo clés sécurisés à un niveau de prix stable. Nous avons également sécurisé d’importants engagements clients à travers toutes les verticales de Networks avec notamment l’Afrique (CETel) dans les services de données fixes et l’Asie (mu Space) ; dans les services mobilités : l’aéronautique (STECCOM) et le maritime (Carnival) ; et enfin dans les services gouvernementaux pour lesquels nous avons signé de multiples accords avec le Gouvernement Américain pour la fourniture de services par notre flotte géostationnaire (GEO) et en orbite moyenne (MEO), tout en étendant nos engagements pour servir les opérations humanitaires et de maintien de la paix. »

Faits marquants opérationnels

Le chiffre d’affaires consolidé s’élève à 477,6 millions d’euros (T1 2017 : 540,6 millions d’euros) et l’EBITDA à 304,4 millions d’euros (T1 2017 : 357,6 millions d’euros) sont en ligne avec les attentes de la compagnie. Le chiffre d’affaires récurrent (en excluant les recettes périodiques et des ‘Autres’ revenus) s’élève à 474,5 millions d’euros, ce qui constitue une évolution stable par rapport au premier trimestre 2017 à taux de change constants. Le chiffre d’affaires récurrent de SES Vidéo ressort à 321,5 millions d’euros, en baisse de 12,2 millions d’euros (ou de 3,6 %) par rapport au premier trimestre 2017, à taux de change constants, dont 9,2 millions d’euros sous l’effet conjugué de l’introduction de la norme IFRS 15 sur la comptabilisation des produits et de l’état de santé de la flotte. Les facteurs temporaires une fois retraité, le chiffre d’affaires récurrent s’inscrit en retrait de 0,9 % par rapport au premier trimestre 2017. Le chiffre d’affaires récurrent de SES Networks s’établit à 153,0 millions d’euros, en progression de 12,0 millions d’euros (ou de 8,5 %) par rapport au premier trimestre 2017, à taux de change constants. Cette progression s’explique par une solide contribution des services de mobilité (+30,4 %) et des services aux administrations publiques (+13,0 %), tandis que la baisse du chiffre d’affaires des services de données fixes (-6,0 %) a été pénalisée par l’état de santé des satellites au second semestre 2017. Le premier trimestre 2018 comprend 3,1 millions d’euros de recettes périodiques (entièrement réalisées par SES Vidéo) et d’’Autres’ revenus, contre 27,7 millions d’euros au premier trimestre 2017 à taux de change constants (lequel incluait une importante contribution provenant de la vente de capacité à Global Eagle Entertainment). La marge d’EBITDA, qui s’élève à 63,7 % (T1 2017 : 66,2 %), inclut les dotations aux provisions de restructuration pour un montant de 5,0 millions d’euros, liées à l’actuel programme d’optimisation de SES. Excluant cet élément, la marge d’EBITDA s’établit à 64,8 %. Une nouvelle dotation aux provisions de 5-7 millions d’euros devrait être passée au deuxième trimestre 2018, portant le montant total à 10-12 millions d’euros. Le résultat net part du Groupe s’élève à 98,2 millions d’euros (T1 2017 : 128,4 millions d’euros) et comprend une contribution fiscale positive exceptionnelle, liée à la comptabilisation d’un actif d’impôt différé, suite à l’entrée en service de SES-16/GovSat-1. Le ratio d’endettement net sur EBITDA du Groupe (selon la méthodologie des agences de notation) s’établit à 3,41 fois (T1 2017 : 3,05 fois). Le ratio a augmenté par rapport au quatrième trimestre 2017 (3,27 fois) sous l’effet conjugué de la diminution de l’EBITDA glissant sur douze mois, due à la baisse du chiffre d’affaires (taux de change, recettes périodiques et Autres revenus), de la norme IFRS 15 sur la comptabilisation des produits et des provisions de restructuration ainsi qu’une proportion plus importante dans le trimestre des dépenses d’investissements et des charges d’intérêts. Le ratio d’endettement net sur EBITDA devrait être inférieur à 3,3 fois à la clôture de l’exercice 2018. En mars 2018, SES a lancé avec succès une émission d’euro-obligations pour un montant de 500 millions d’euros, d’une durée de huit ans à un faible taux d’intérêt annuel de 1,625 %. Ce financement va permettre à SES de refinancer, à des conditions plus favorables, la dette arrivant à échéance. Au 31 mars 2018, le carnet de commandes de SES s’élevait à 7,2 milliards d’euros (T1 2017 : 7,2 milliards d’euros à taux de change constants). Plus de 85 % du chiffre d’affaires attendu du Groupe pour 2018 est déjà sécurisé. Les prévisions financières restent inchangées, toute mise à jour sera communiquée avec les résultats du premier semestre 2018, après la revue interne conduite par le nouveau directeur général et le nouveau directeur financier.

PRÉVISIONS FINANCIÈRES

Les prévisions financières se fondent sur un taux de change EUR/USD de 1,15, sur le calendrier de lancement nominal et sur l’état de santé de la flotte ; elles incluent l’impact de la norme IFRS15 sur la comptabilisation des produits. La marge consolidée inclut 10 à 12 millions d’euros de charge de restructuration attendue au premier semestre 2018.

RÉSULTATS OPÉRATIONNELS

CHIFFRE D’AFFAIRES PAR ENTITÉ

1) Le poste « Autres revenus » inclut le chiffre d’affaires qui n’a pas été directement généré par SES Vidéo ou par SES Networks

Le chiffre d’affaires « récurrent » est celui généré par l’activité principale de vente de capacités, ainsi que par les services et équipements associés. Ce chiffre d’affaires peut être impacté par les modifications du calendrier de lancement et par l’état de santé de la flotte. Les recettes « périodiques » correspondent aux revenus qui ne sont pas directement liés à, ou qui fausseraient les tendances de l’activité récurrente sur une base trimestrielle. Les recettes périodiques englobent la vente pure et simple de capacités, l’accélération des recettes générées par les charges utiles hébergées pendant la durée de construction, les frais de résiliation, les produits d’assurance, les contributions de missions satellitaires temporaires et d’autres postes similaires représentant un montant élevé.

SES Vidéo : 68 % du chiffre d’affaires du Groupe (T1 2017 : 65 %)

Le chiffre d’affaires récurrent de SES Vidéo, au titre du premier trimestre 2018, s’inscrit en retrait de 12,2 millions d’euros (ou de 3,6 %) par rapport au premier trimestre 2017, à taux de change constants, dont 9,2 millions d’euros sous l’effet conjugué de l’introduction de la norme IFRS 15 sur la comptabilisation des produits et de l’état de santé de la flotte. Retraité de ces facteurs temporaires, le chiffre d’affaires récurrent ressort en baisse de 0,9 % par rapport au premier trimestre 2017. Le premier trimestre 2018 comprend 2,9 millions d’euros de recettes périodiques réalisées par le segment Distribution Vidéo, contre 3,5 millions d’euros au premier trimestre 2017.

CHIFFRE D’AFFAIRES DE SES VIDÉO PAR VERTICALE DE MARCHÉ

Au premier trimestre 2018, la flotte mondiale de SES diffusait un total de 7 773 chaînes de télévision, en progression de 2 % par rapport au premier trimestre 2017. Cette augmentation s’explique par la croissance enregistrée en Europe et sur les marchés internationaux, tandis que l’Amérique du Nord est restée stable. Les chaînes de télévision diffusées au format de compression MPEG-4 représentent désormais 65,4 % du total (T1 2017 : 63,1 %).

Le développement des chaînes de télévision en haute définition (HD) et ultra HD (UHD) en Europe explique dans une large mesure la croissance de 7 % en glissement annuel du nombre total de chaînes diffusées en TVHD dans le monde, à 2 665 actuellement, tandis que le nombre total de chaînes commerciales UHD est désormais de 32 contre 22 au premier trimestre 2017.

Le chiffre d’affaires récurrent de la Distribution Vidéo au premier trimestre 2018 ressort en baisse de 4,2 % par rapport au premier trimestre 2017.

Le chiffre d’affaires généré par la distribution en Europe est resté stable par rapport au premier trimestre 2017, et SES Vidéo a signé d’importants renouvellements de capacités avec Viacom et le groupe M7, tout en lançant également une nouvelle chaîne en UHD pour Canal+ en France.

Comme attendu, en Amérique du Nord le chiffre d’affaires a diminué sous l’effet conjugué d’un repli en volume lié à la fin de la transmission de chaînes de télévision en SD qui sont déjà diffusées en HD, et également une baisse des recettes générées par l’utilisation de capacité occasionnelle qui a été impactée par la perte du satellite AMC-9. Durant T1 2018, SES Vidéo a permis au groupe NBC sports de fournir une couverture satellite 4K « High Dynamic Range » pour les jeux Olympiques d’hiver pour toutes ses filiales aux Etats-Unis.

Sur les marchés internationaux, nous voyons des signes encourageants d’activités commerciales pour SES-9 et SES-10 ce qui va contribuer l’accroissement progressif de l’utilisation de ces actifs. Cela permettra de compenser les conditions actuelles de marché qui restent difficiles sur le court terme, lesquelles contribuent à une réduction du chiffre d’affaires (en glissement annuel). Par exemple, SES Vidéo a récemment signé un accord pour soutenir Kiwisat dans le lancement d’une nouvelle plateforme ‘Direct-to-Home’ distribuant 130 chaînes de télévision (dont 90 en HD) dans les Caraïbes en utilisant SES-10.

En 2017, SES a desservi 351 millions de foyers TV en tout (contre 325 millions de foyers en 2016) depuis ses voisinages vidéo.

Au premier trimestre 2018, le chiffre d’affaires récurrent des Services vidéo était en repli de 2,0 % par rapport au premier trimestre 2017 sous l’effet de l’introduction de la norme IFRS 15 sur la comptabilisation des produits qui a entraîné une diminution du chiffre d’affaires en glissement annuel de 8,2 millions d’euros, liée à la plate-forme HD+, sans impact sur la trésorerie. Retraitée des effets liés à la modification de la norme IFRS 15 les services vidéo ont augmenté de 8.4% (ou 6,6 millions d’euros) en glissement annuel.

L’activité de la plate-forme HD+ a progressé avec l’augmentation de l’abonnement annuel (de 60 euros à 70 euros), introduite au début du deuxième trimestre 2017. L’augmentation de l’abonnement va permettre à HD+ d’étendre et d’améliorer l’expérience utilisateur, comme démontrée par l’accord annoncé cette semaine avec RTL pour la diffusion en direct des grand prix de Formule 1 en UHD.

Par ailleurs, le chiffre d’affaires de MX1 s’est stabilisé : les nouveaux contrats remportés en Europe ainsi que la fourniture jointe de capacités et de services ayant compensés le non-renouvellement de certains (legacy) contrats. Le fournisseur mondial de services de médias propose à présent des solutions d’agrégation de contenus pour 1&1, premier service TV allemand entièrement sur le ‘cloud’. TVGE International a signé un contrat avec MX1 portant sur la distribution de ses contenus vidéo sur des plates-formes linéaires utilisant les services satellitaires, mais aussi via les services vidéo à la demande et les applications Internet. L’Agence France Presse (AFP) utilise désormais l’application cloud de MX1 (MX1 360) pour transmettre ses flux d’informations aux diffuseurs du monde entier.

SES Networks : 32 % du chiffre d’affaires du Groupe (T1 2017 : 34 %)

Le chiffre d’affaires récurrent au premier trimestre 2018 ressort en progression de 12,0 millions d’euros (ou de 8,5 %) par rapport au premier trimestre 2017 à taux de change constants, sous l’effet combiné du chiffre d’affaires généré par les services de mobilités aéronautiques avec l’entrée en service du satellite SES-15, de l’acquisition de services supplémentaires en orbite terrestre moyenne par le gouvernement des États-Unis et de l’expansion du portefeuille d’administrations et institutions gouvernementales dans le monde. Aucune recette périodique n’a été comptabilisée au premier trimestre 2018, alors que le premier trimestre 2017 incluait la seconde tranche de produits perçus et constatés d’avance au titre d’un important contrat de vente de capacités à Global Eagle Entertainment.

CHIFFRE D’AFFAIRES DE SES NETWORKS PAR VERTICALE DE MARCHE

Le chiffre d’affaires récurrent des services de données fixes au titre du premier trimestre 2018 est en repli de 6,0 % en glissement annuel, principalement lié à l’impact continu de la perte du satellite AMC-9 en juin 2017. Cette perte a été compensé par la contribution positive des nouveaux services gérés, servant les compagnies de télécommunications et les opérateurs de réseaux mobiles, utilisant notamment l’offre unique de services de SES Network à latence faible et haut débit, liée à la flotte d’O3B, laquelle s’enrichira de quatre satellites supplémentaires en orbite terrestre moyenne au cours du deuxième trimestre 2018.

This article has been truncated. You can see the rest of this article by visiting http://www.businesswire.com/news/home/20180426007080/fr.


Updated : 2021-07-31 17:23 GMT+08:00