La longue migration des buses à Kinmen

Un premier pas pour dévoiler leur migration du Nord au Sud

(By Central News Agency)

TAIPEI (Taiwan News) - En novembre 2015, aux alentours de la fin de l’île de Dongsha (東沙群島, Iles Pratas) sous l’Administration du Parc National de Kinmen (金門國家公園), trois rapaces ont portés des transmetteurs, deux d’entres eux ont volé du Nord au Sud sur un trajet de plus de 8000 kilomètres à 11000 kilomètres pour revenir à Kinmen, un premier pas pour dévoiler leur migration qui est restée mystérieuse pendant des années, a dit le reportage CNA.

L’Administration du Parc National de Kinmen a confié à l’équipe du Groupe de Recherche des Rapaces de poursuivre depuis novembre 2015 sur la migration de la buse au nom binominal Buteo (鵟). Selon le document du GPS, les trois oiseaux ont commencés leur voyage vers le nord, en traversant Fujian (福建), Jiangxi (江西), Zhejiang (浙江) et d’autres provinces de la Chine (中國) vers la Russie. Ils sont restés à peu près 2 à 4 mois dans les régions du nord pour passer l’été jusqu’en septembre pour commencer leur migration vers le sud pour arriver à Kinmen (金門), a poursuivi le reportage.

“Pour la conservation de cet espèce, il faudra d’abord savoir comment ils vivent dans la zone où ils reproduisent et où ils s’arretent pendant leur migration. Ce buse est un des rapaces que l’on voit en hiver à Kinmen et leur route de migration du Nord au Sud ou du Sud au Nord traverse par les pays développés où la densité de la population est nombreuse”, a dit le Parc National de Kinmen.

“D’après les informations enregistrées par le GPS, quand les buses volaient vers le Nord, ils étaient beaucoup plus concentrés et ne s’arrêtaient pas beaucoup. Durant la migration vers le sud, les buses s’arrêtaient couramment, ce qui pourrait être la cause du climat, du vent ou d’autres raisons qui empêchent leur migration vers le sud”, a dit Hsu Yu-cheng (許育誠) membre de l’ équipe de recherche.

D’après le Parc National de Kinmen, la localisation de l’île est sur le trajet de la migration de nombreux rapaces et selon les documents, il y a plus de 34 espèces qui ont déjà été enregistrés.